Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme

 
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme

Dessin humoristique du Brésilien Elihu Duayer (2018). Dans la scène, trois policiers anti-émeutes rient aux éclats en lisant un livre sur les droits de l'homme.

Toujours la même chose, encore un cas de syndicat de police qui s'accommode mal de la liberté d'expression et tente de la freiner.

ErNE, le syndicat de l'Ertzaintza, demande le retrait d'une caricature d'une exposition sur les droits de l'homme organisée à Getxo par l'UNESCO Etxea. Selon le syndicat, l'image associe la police à la torture.

L'exposition itinérante a été organisée en 2018 par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme et Cartoon Movement à l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Les 30 articles de la déclaration sont illustrés par des dessins humoristiques réalisés par des caricaturistes de différents pays.

Celle qui correspond à l'article 5 sur la torture est celle qui a poussé le syndicat majoritaire de la police autonome basque à demander son retrait.

Article 5: Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La mairie de Getxo ne retirera pas la vignette

La mairie de Getxo a déjà répondu au syndicat pour lui faire savoir qu'elle n'avait pas l'intention de retirer la caricature et l'UNESCO Etxea a précisé que la caricature ne faisait pas référence à l'Ertzaintza (je comprends que cela est dû à la nature universelle ou mondiale de l'exposition) et qu'elle faisait allusion à des policiers d'autres pays. Jetez un coup d'œil au panorama international.

Mais le porte-parole et secrétaire général d'ErNE, Roberto Seijo, n'est pas satisfait. Dans une interview accordée à l 'EITB, il affirme que la caricature vise tous les policiers.

"Ce qui est inadmissible, c'est qu'ils essaient d'exclure une partie de la police alors qu'il s'agit d'une caricature qui englobe toute la police en général".

Seijo considère que cette caricature ne devrait pas être affichée dans les centres sportifs et les institutions et ajoute :

"À un moment donné, nous pouvons supposer que ce type de caricature peut relever de la liberté d'expression dans de nombreux endroits tels qu'un magazine ou autre, mais dans une déclaration de l'ONU sur le sujet de la déclaration des droits de l'homme, pour nous, c'est rejetable".

Face au refus de la mairie de Getxo de retirer la caricature, le syndicat a annoncé qu'il envisageait déjà de porter plainte.

"Nous allons essayer de la dénoncer, demain (mardi 3 décembre) on nous dira si nous pouvons saisir le tribunal d'instruction de Getxo ou le ministère public pour déposer une plainte".

Soutien de l'APIM

L'Association des professionnels de l'illustration de Madrid (APIM) a publiquement exprimé son soutien à l'auteur

"À l'APIM, nous croyons en la liberté d'expression et nous pensons que la défense de la satire est essentielle dans une société qui se dit libre. Tout notre soutien à l'œuvre d'Elihu Duayer".

Mise à jour 11/12/2019. Le PP se rapproche

On ne sait encore rien de la plainte d'ErNE, mais le PP basque veut tirer un avantage politique de l'affaire, bien que l'exposition se termine aujourd'hui, mercredi 11. Le vendredi 13, jour de la session plénière de contrôle au Parlement basque, la députée Nerea Llanos posera une question à la ministre régionale de la Sécurité du gouvernement autonome, Estefanía Beltrán de Heredia.

Elle lui demandera pourquoi elle n'a pas protesté contre l'inclusion de cette caricature qui, selon elle, "décrit l'Ertzaintza comme un tortionnaire et se moque de la défense des droits de l'homme".

A propos de l'auteur

Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Elihu Duayer. Source : FB de l'auteur : FB de l'auteur.

Elihu Duayer est né en janvier 1955 dans la ville de Tombos, Minas Gerais. À l'âge de cinq ans, sa famille a déménagé à Rio de Janeiro, où il a toujours vécu. Il a travaillé comme dessinateur et caricaturiste.

Il a commencé à dessiner sans aucune formation formelle, mais a rapidement étudié à la faculté d'arts plastiques de Vincennes, en France, et à l'école technique d'arts graphiques SENAI de Rio de Janeiro.

Dans les années 1970, il commence à publier ses dessins dans Pasquin, Mad, Satus Humor et d'autres journaux et magazines brésiliens. Dans les années 1980, il publie dans des journaux et magazines tels que Libération (France), A Contrario (Brésil) et Informe de Kenia (Afrique).

Il a travaillé dans la publicité et, en 2005, il a collaboré au Jornal do Brasil, aujourd'hui disparu. Après une période d'inactivité, il est revenu à la bande dessinée en 2012.

Sur Twitter | Facebook | Blog

Toutes les bandes dessinées de l'exposition

(version PDF)

Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Le syndicat de la police demande le retrait d'une caricature de l'exposition sur les droits de l'homme
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo
Sindicato policial pide la retirada de una viñeta de una exposición sobre derechos humanos en Getxo

En lien, plus de 130 cas dans le monde :

humor-apuros

Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

Artículos relacionados

Este blog se aloja en LucusHost

LucusHost, el mejor hosting