Combien de fois Elise sera-t-elle kidnappée ?

 
 
Combien de fois Elise sera-t-elle kidnappée ?

Cliquez pour agrandir la photo

Sur le chemin du retour, sous un de ces soleils qui transforment le cerveau en ragoût de pois chiches, j’ai dû m’arrêter pour me réapprovisionner en liquides et sur cette machine à canettes, j’ai retrouvé la photo d’Elise, un visage qui me semble très familier car je le vois depuis des mois dans des mails que les gens font suivre comme des fous.

Sur l’affiche, la « nouvelle date » de sa disparition est maintenant le 19 avril 2009 avec la même photo et les mêmes détails de ces mêmes e-mails qui parlaient de sa disparition avec des dates antérieures.

Dans l’affiche, pour plus de confusion, ils ajoutent une plaque d’immatriculation incomplète de la Renault Modus dans laquelle ils disent qu’elle a été emmenée.

La recherche est toujours un chaos parce qu’il y a autant de versions que vous pouvez imaginer, dans cette nouvelle vous pouvez lire qu’elle a été enlevée le 20 Mars et secouru 13 avril 2009 en Hongrie, une information qui est plus que largement diffusée par les agences.

Il semble que cette fille ait été enlevée au moins trois fois en deux ans et il y a déjà tellement de dates concernant sa dernière disparition et sa libération sur Internet que vous pourriez faire sept calendriers entiers avec toutes ces dates.

Je ne trouve pas d’autre façon de le dire, il y a une quantité scandaleuse d’imbéciles par centimètre carré qui rebondissent sans cesse sur les fausses nouvelles, les nouvelles manipulées ou les cas d’espèce en répandant des histoires déformées comme un putain de virus sans rien remettre en question, pas même une simple recherche pour essayer de confirmer leur véracité.

Nous connaissons tellement d’enfants par e-mail qui sont recherchés et qui n’ont jamais disparu ou ont été retrouvés qu’ils nous semblent déjà faire partie de la famille, mais ensuite nous commençons à voir ceux qui font des photocopies de ces affiches et mettent également un tampon sur la date ou toute autre information « importante » et les collent dans la rue « pour aider »

Le plus drôle, c’est que lorsque vous leur dites que c’est un faux ou que la personne est apparue, ils en rajoutent en s’énervant :

« Eh bien, peu importe, juste au cas où ».

Certains s’énervent et sont même surpris de découvrir qu’ils ont été piégés par un parchemin macabre, mais ils rechutent.

C’est une réaction très curieuse, digne d’être étudiée, il y a de plus en plus de personnes qui se transforment en détectives en fauteuil, en enquêteurs sensibilisés et solidaires, en personnes engagées à diffuser toute nouvelle d’origine douteuse, la plus grave étant la meilleure, allant même jusqu’à transformer des histoires, parfois réelles, en un canular de légende perpétuelle.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados