Court-termisme

 
Cortoplacismo

Caricature du 19/12/2021 dans CTXT

Depuis l’annonce de l’apparition de Pedro Sánchez hier, avec une attente accrue, les réseaux (quand les médias disent les réseaux, ils veulent dire Tuiter, c’est tout) ont bourdonné de toutes sortes d’agitation et de prédictions.

Je vous épargnerai les citations car c’était toujours la même chose, il ne manquait pas de ceux qui promettaient une insubordination féroce face à un éventuel, mais hautement improbable, enfermement. Le gouvernement avait déjà fait savoir qu’il n’allait pas appliquer de « mesures sévères ».

Comme aux Pays-Bas, ils ont décrété une nouvelle confinement et la fermeture des commerces non essentiels pendant quatre semaines en raison de l’augmentation rapide des cas, également au Royaume-Uni, certains ont frémi augmentation de au Royaume-Uni, certains frissonnaient d’entendre les échos de cette chanson de balcon boiteuse du Dynamic Duo et d’autres attendaient de savoir quel était le nouveau plan de la nouvelle vague.

Comme les vignettes de la semaine sont généralement envoyées le samedi et/ou le dimanche très tôt le matin, j’ai parié que ce serait un rien et j’ai eu de la chance. C’était. Six minutes pour dire que le masque, le vaccin et de prendre soin et ainsi de suite. Rien qui n’aurait pu être communiqué en envoyant un copier-coller recyclé de n’importe quel communiqué de presse de ces derniers mois pour nous épargner la pompe rhétorique institutionnelle.

Eh bien, c’est justement ça. Quoi qu’il en soit, il en sera ainsi. Je laisse ici deux vignettes pademiconavideñas de l’année dernière.

Court-termisme

Un des novembre 2020

Court-termisme

Et un autre de décembre avec cette sempiternelle absurdité de « sauver Noël ».


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad