Qatargate

 
Qatargate

Qatargate. Caricature du 17/12/2022 en CTXT.

Une autre belle affaire de corruption, de blanchiment d’argent et de pots-de-vin présumés. Cette fois au sein du Parlement européen. La police judiciaire fédérale belge a saisi près d’un million et demi d’euros lors de diverses perquisitions à Bruxelles.

Eva Kaili, l’un des vice-présidents du Parlement, a été arrêtée et accusée d’avoir accepté une liasse de billets de banque, probablement en provenance du Qatar, et on dit que c’est probablement pour une sorte d’accord sur la Coupe du monde, ou qui sait. Le Qatar nie tout , pour une fois.

Le gouvernement grec a gelé les avoirs de Kaili et elle a été suspendue par les socialistes et les démocrates du Parlement européen. Elle a également été exclue du PASOK.

D’autres arrestations ont eu lieu et des perquisitions ont été menées à diverses adresses, dont le siège du Parlement européen. L’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella, qui a été suspendu par son parti en attendant une enquête plus approfondie, a également été interrogé. Au moins quatre personnes ont déjà été inculpées.

Le partenaire d’Eva Kaili, un homme huppé nommé Francesco Giorgi, a également été arrêté. Giorgi est assistant parlementaire au Parlement européen et directeur de l’ONG Fight against Impunity, qui lutte contre la corruption (sic). La police a trouvé 150 000 euros en espèces dissimulés dans des sacs à main et des sacs de voyage de luxe lors d’une perquisition au domicile qu’il partage avec Kaili.

Certains médias, comme le quotidien français Le Soir, rapportent que le compagnon d’Eva Kaili a reconnu qu’il était impliqué, avec Eva Kaili, dans un réseau de trafic d’influence et de corruption organisé par le Maroc et le Qatar pour influencer les décisions parlementaires.

Le père de Kaili a également été arrêté devant son hôtel avec une valise pleine de billets de banque, mais il a été libéré après avoir passé la nuit en détention.

Un autre des personnes arrêtées est Pier Antonio Panzeri, ancien député européen et président de « Lucha contra la Impunidad ». La police a trouvé 600 000 euros en liquide à son domicile. L’identité du quatrième détenu n’a pas encore été révélée.

L’ombre d’un soupçon plane désormais sur José Ramón Bauzá, car il pourrait avoir accepté des cadeaux. Tels étaient les« groupes d’amis » du Parlement européen, très « amis de leurs amis ».

Ces groupements non officiels ou « groupes d’amitié », qui ne sont pas reconnus officiellement, ne doivent pas être confondus avec les intergroupes, comme le prévient astucieusement le site web du Parlement.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados

Cela ne devrait pas arriver

Le phare d’Espagne

Court-termisme

Este blog se aloja en LucusHost

LucusHost, el mejor hosting

Grandes personan que patrocinan.

Patreon

Recibe contenido extra y adelantos desde sólo un dolarcito al mes como ya hacen estos amables lectores:

César D. Rodas - Jorge Zamuz - David Jubete Rafa Morata - Sasha Pardo - Ángel Mentor - Jorge Ariño - Vlad SabouPedro - Álvaro RGV - Araq