Elko Daily s’excuse pour une blague sur Trump

 
Elko Daily s'excuse pour une blague sur Trump

Le journal« Elko Daily Free Press » du Nevada a publié cette caricature de Jeff Stahler le 30 octobre.

La photo montre trois enfants. Ils sont habillés en costumes d’Halloween et se rendent dans une maison pour la traditionnelle chasse aux bonbons. Parmi eux, il y en a un habillé en fantôme avec une capuche pointue.

La femme les regarde et dit :

« Comme c’est mignon ! … une sorcière, un vampire et un supporter de Trump ! ».

Le journal a présenté des excuses publiques aux lecteurs qui ont été offensés. Ils se sont plaints au journal que la caricature dépeignait les partisans de Trump comme racistes.

Les excuses ont été présentées sous la forme de éditorial publié le 30 octobre(non visible depuis l’Europe, vous devez utiliser un VPN) (Capture) et intitulé« Trick or treat ? Leslecteurs ne voient pas d’humour dans la caricature ». Le journal commence par défendre le travail de Stahler, lui accordant le bénéfice du doute sur l’intention, mais admet qu’il comprend que les lecteurs aient fait cette interprétation, ce dont il s’excuse.

« Bien que nous ne puissions prétendre interpréter l’intention de l’artiste, nous ne pouvons pas non plus ignorer la réaction massivement négative que son œuvre a reçue, et nous regrettons d’avoir publié une caricature que tant de lecteurs ont trouvée offensante. »

Le texte rappelle des cas tels que celui de Rob Rogers et António Moreira et ne néglige pas non plus les « sympathies » des membres du Ku Klux Klan pour Trump.

« Le journal officiel du Ku Klux Klan a soutenu Trump lors de l’élection de 2016, et le contexte racial est revenu la semaine dernière lorsque Trump a qualifié sa destitution de « lynchage ». »

« Lorsqu’il s’agit de sujets sensibles comme la race et la religion, les dessinateurs politiques ont souvent du mal à savoir où tracer la ligne. Si la réaction à la caricature d’Halloween a été extrêmement négative à Elko, la grande majorité des lecteurs qui ont posté des commentaires sur Facebook l’ont appréciée. Cette popularité n’en fait pas pour autant un produit adapté à la consommation de tous.

Nos lecteurs ont clairement fait savoir qu’ils attendaient plus de discrétion de notre part »

Et il termine son texte par un avertissement. Notez que je considère une punchline plutôt merdique comme un fleuron final car elle semble lier la blague en question à un éventuel« crime » de haine.

« Nous ne pouvons pas promettre qu’il n’y aura plus de caricatures anti-Trump, à un an de l’élection, mais nous nous engageons à faire un meilleur travail de tri de celles qui ont recours à la haine pour tenter de faire de l’humour. »

Au moins, cette fois, aucun caricaturiste n’a été blessé, massacré ou licencié. C’est quelque chose.

En rapport, plus de 130 cas dans le monde :

humor-apuros

Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados

Este blog se aloja en LucusHost

LucusHost, el mejor hosting

Grandes personan que patrocinan.

Patreon

Recibe contenido extra y adelantos desde sólo un dolarcito al mes como ya hacen estos amables lectores:

César D. Rodas - Jorge Zamuz - David Jubete Rafa Morata - Sasha Pardo - Ángel Mentor - Jorge Ariño - Vlad SabouPedro - Álvaro RGV - Araq