Les Espagnols fuient les nouvelles

 
 
Les Espagnols fuient les nouvelles

C’est du moins ce qu’affirme le Reuters Digital News Report 2022, qui s’appuie sur une étude YouGov ayant interrogé 93 000 personnes sur 46 marchés couvrant la moitié de la population mondiale

Le rapport documente, entre autres, la déconnexion croissante entre le journalisme et le public avec des phénomènes tels qu’une baisse de la confiance, un déclin de l’intérêt pour les nouvelles et une augmentation de ceux qui évitent délibérément les nouvelles

Il explore également la polarisation des publics et la manière dont les jeunes consomment l’information

Parmi les conclusions, elle souligne l’effondrement de l’ intérêt pour les actualités en Espagne, qui a chuté de 30 points depuis 2015: de 85% à 55% en 2022.

La confiance et l’intérêt pour les informations ont diminué dans de nombreux pays et cette méfiance est étroitement liée à l’ingérence des politiciens et des hommes d’affaires dans les médias.

C’est un problème en Europe centrale et orientale, et dans des pays comme l’Espagne, la Grèce et l’Italie, où il existe une forte tradition d’influence des partis politiques sur les médias.

Les données montrent également que le public plus jeune accède de plus en plus aux informations par le biais de plateformes telles que TikTok et qu’un agenda d’informations déprimant conduit davantage de personnes à éviter les informations.

Vous pouvez télécharger le rapport complet (ou consultez les données pour l’ Espagne.

Les Espagnols fuient les nouvelles

Anecdotes, propagande, opinion et divertissement

Certains médias déforment souvent la réalité en mélangeant l’opinion et le divertissement avec quelque chose qui ressemble à une information, mais qui n’en est pas une

Le fait que les jeunes accèdent ou obtiennent des nouvelles par TikTok ne signifie pas exactement qu’ils obtiennent des informations par TikTok non plus. On peut difficilement trouver assez de profondeur et de contexte en quelques secondes pour se considérer comme informé.

Un autre exemple, mais pas le seul, de cette décadence pourrait bien être la intérêt disproportionné et permanent de certains journaux pour vanter l’image de certains hommes politiques en utilisant comme alibi des rubriques ou des suppléments sur la mode, la beauté, la gastronomie ou tout autre fait divers.

Les Espagnols fuient les nouvelles

Bref, ce mélange insupportable d’inepties sous des titres clickbait, de sensationnalisme divers et de tranchée politique comme outil de propagande fait que de plus en plus de personnes, jeunes et moins jeunes, fuient les médias traditionnels.

Et peu sont épargnés. Même Reuters publie des choses stupides comme celle-ci dans une tentative ridicule de donner un statut de nouvelle à une bagatelle.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados
Hipotecas

Hypothèques

Les patrons du mal

50 secondes