Flipper artisanal avec des pinces, fabrication de jouets IV

 
 
Flipper artisanal avec des pinces, fabrication de jouets IV

Fabrication de jouets.

Le flipper ou machine à boules, le pétaco, etc.

comment fabriquer un flipper maison avec des pinces à linge ?

Le bois était l’un des matériaux les plus courants pour fabriquer des jouets. Combien de scies à chantourner avons-nous cassées ?

Pour construire le flipper (machine à boules), il fallait, en plus d’une grosse bille ou d’une boule en acier, deux pinces à linge, une bonne planche et une poignée de clous.

Pinball casero con pinzas, fabricando juguetes

Un autre élément qui nous a donné plus d’une joie en raison du nombre d’utilisations possibles (surtout pour le tournage) étaient les élastiques, les élastiques et les élastiques, pour la machine il fallait une bonne poignée d’élastiques.

Il a également fallu se procurer quelques couvercles de bocaux, il n’y avait aucun problème pour aller au garde-manger et laisser plusieurs récipients sans couvercle sans s’arrêter une seconde pour réfléchir à leur contenu.

Pinball casero con pinzas, fabricando juguetes

Pour commencer, nous devions marquer au marqueur ou au crayon tous les rails et les endroits où rebondir que nous voulions pour notre planche de loisirs, généralement nous essayions d’imiter (avec des résultats pathétiques) ceux qu’on mettait dans les bars.

pinball-2.jpg

Fabricando juguetes, Pinball casero

Marteau ou élément de frappe de substitution en main, on cloue le dessin et on colle les bouchons sur le gabarit, en gommant le tout et en donnant plusieurs tours aux élastiques pour qu’ils soient le plus tendus possible, puis on commence à essayer l’inclinaison avec la boule.

Quelques coups de pinceau et du jeu

Nous avons généralement imaginé un design sympa pour le peindre. Même des mécanismes électriques ou électroniques et d’incroyables ressorts mécaniques étaient prévus. En fin de compte, nous avons fini par lui donner trois coups de pinceau de détrempe d’une manière« voilà où je te prends, voilà où je te joue » et avons procédé à son utilisation.

Pinball casero con pinzas, fabricando juguetes

C’était une opération entièrement manuelle. La puissance des pinces en caoutchouc a rarement amené la balle au-delà de la moitié de la planche. Nous avons dû compter les points marqués de mémoire, mais cela revenait au même. Avoir une machine dans laquelle vous n’aviez pas à « jeter » des pièces était un triomphe en soi.

Il a fallu des heures pour le mettre en place et quelques minutes pour se lasser de jouer. Peu importe, nous revenions peu après et en commencions une nouvelle, toujours persuadés que nous pouvions construire la machine parfaite.

J’ai pu voir de véritables prouesses. De véritables tentatives dignes de ce nom, des répliques de celles que nous avons connues, avec des pieds, des marqueurs lumineux, des images bien dessinées, des labyrinthes et des lampes. Comme il fallait s’y attendre, ils ont travaillé comme des ânes et après trois remuements, ils ont été démontés pour finir en un amusant feu de joie.

Il n’y avait aucun échec qui ne pouvait égayer un grand feu de joie improvisé.

Voir les autres épisodes de « Fabrication de jouets »

suscripcion

Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados