La guerre

 
La guerre

Septième vague. Caricature du 26/02/2022 dans CTXT

La guerre qui fait rage depuis 2014, et qui pour certains a commencé au petit matin du mercredi 24 février par l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, a tout bouleversé. Toute nouvelle de la veille semble désormais vieille de deux siècles, voire sans intérêt et oubliable.

Tant de choses se passent si vite qu’il n’y a pas le temps de digérer et de traiter quoi que ce soit. Comme dans toutes les explosions de brouhaha, de nombreux médias ont fait une entrée pitoyable

À la télévision, notamment sur Antena 3 et Telecinco, ils en ont eu assez de diffuser de vieilles vidéos d’événements dans d’autres pays, voire des animations de jeux comme Arma III pour illustrer leurs pièces ou dans leurs reportages avec leurs supposés experts, spécialisés dans l’émission de leurs avis sur tout et n’importe quoi.

En pleine ère de la « démocratisation » numérique acclamée de l’information mondialisée, les médias qui devraient nous dire ce qui se passe, et nous aider à le comprendre, s’appliquent à produire chaque jour des centaines de petites pilules et de micro-récits, enregistrés avec un téléphone portable, sans plus de profondeur que le clic-collecteur anecdotique. Ainsi, en défilant à grande vitesse, nous pensons être « informés » comme Johnny 5

La guerre

Caricature du 27/02/2022 dans CTXT

Twitter est devenu irrespirable. Bien que ce soit déjà le cas par nature, cela peut toujours être pire. Vous y trouverez des personnes affirmant que Poutine est à la fois un communiste et un nazi, ou que l’OTAN a envahi la Sibérie. Il y a même des négationnistes de la guerre.

La première mesure préventive a été de quitter Tuiter parqué, car c’est une terre d’absolus et un champ de mines pour se présenter avec un discours pacifiste/anti-guerre, qui en est même venu à sembler à beaucoup une position infantile et persécutrice.

Et faites bien attention car personne n’est à l’abri d’être accusé d’appartenir à cet immense et ambigu troisième côté, non moins dangereux. Celle de l’équidistance.

La guerre
Caricature du 10/09/2017

Dès le 24, le soir, j’ai commencé à prendre des notes avec l’idée d’écrire quelque chose, mais je me suis vite rendu compte que je n’écrivais qu’un texte grossier coupure de presse avec un peu de cueillette des cerises. Vous savez ce que je veux dire ?

D’ailleurs, qui s’en soucierait alors que tout le monde barbotait déjà dans un océan infini d’opinions.

Tout un tas de belles phrases grandiloquentes ont été écrites sur les guerres que je pourrais maintenant coller ici. Je ne connais personne qui ne reconnaisse pas qu’ils sont la somme de nos misères, l’élixir super-concentré de la pire des merdes, même ceux qui les justifient l’admettent.

La guerre

Les bellicistes, dessin animé du 22/01/2022

Ceux qui applaudissent les guerres avec enthousiasme sont des êtres à l’âme morte ou qui n’en ont jamais eu, si une telle chose existe.

Nous savons déjà que l’humour, sous toutes ses formes, en temps de guerre n’est rien d’autre qu’un autre gilet pare-balles pour le cerveau et le cœur, il y a ma tranchée en attendant des temps meilleurs.

La guerre
Caricature du 05/01/2020

Maintenant, la nouvelle qui m’intéresse le plus est ce qui pourrait sortir de cette réunion en Biélorussie.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

¿Algo que decir?