Propagation du bourbon

 
  • ES
  • EN
  • Propagation du bourbon

    Propagation du bourbon. Caricature du 8/11/2020 dans CTXT

    Les enquêteurs attribuent à Juan Carlos I un compte actif dans la île de Jersey avec près de 10 millions d’euros.

    Le Service de prévention du blanchiment d’argent (Sepblac) a envoyé une alerte au Bureau du Procureur anti-corruption après avoir localisé l’argent. Il semble que le « confiance« La nouvelle fortune, qui cite Juan Carlos Ier comme bénéficiaire, est apparemment alimentée par des fonds provenant d’un autre véhicule financier similaire créé dans les îles anglo-normandes dans les années 1990. La nouvelle fortune a été injectée en 2005 dans le trust, qui a déplacé au moins 5 millions d’euros. En somme, une ingénierie monarchique.

    Au rythme où ils vont, les Bourbons n’auront plus de place sur la carte pour placer des punaises marquant l’emplacement de leurs coffres à trésor dans lesquels ils cachent l’argent qu’ils sont censés avoir amassé avec leur traditionnel escroqueries.

    S’il y a quelques jours lire qu’Anticorrupción enquêtait sur Juanca, Sofi et quelques autres membres de la famille pour l’utilisation de cartes de crédit opaques avec des mouvements de fonds provenant de l’étranger alors que le désormais émérite avait déjà abdiqué, désormais ressemble à que Juan Carlos Ier avait également planqué 7,9 millions d’euros en Suisse jusqu’en août 2018, plus de quatre ans après avoir quitté le trône et perdu la superpuissance du inviolabilité.

    Propagation du bourbon

    Pour aller de l’avant en connaissant les fortunes cachées des Bourbons retraitéles nouvelles de la fortune cachée des Bourbons, sans qu’il ne se passe absolument rien, sont maintenant devenues une routine, une nouvelle de plus à faire circuler dans la maison. Comme quelqu’un qui entend qu’il pleut.

    Et ce n’est pas que je pense que nous serons plus heureux de le voir assis au tribunal en train de témoigner, ni que je pense qu’il va récupérer et distribuer tout ce capital et ces biens de luxe parmi les citoyens chauves, mais il est impossible de ne pas voir son comportement comme obscène, chiant mille fois ce que nous appelons la « monarchie parlementaire » et la méchanceté perpétuelle en général. Ils travaillent déjà à fond avec Leonor qui tire les ficelles documentaire mamporrero pour que l’histoire continue.

    Cette bande de profiteurs continue de jouir de l’impunité, des privilèges des riches capricieux et d’autres cadeaux par la grâce de l’excès, et en plus nous devons les applaudir aDN et en plus, nous devons les applaudir, pour leur frotter le dos et prenez garde de ne pas faire une blague.

    Tant de transparence et tant d’hostilité signifient que nous pouvons savoir ce qu’ils mangent et boivent et même ce qu’ils sentent les peos qu’ils baisent quand ils marcher parmi la plèbemais rien en guise de justice sur leur fortune personnelle ou sur l’origine de toutes ces richesses qu’ils amassent et cachent.

    Propagation du bourbon

    Commission royale – 13/06/2020
    Le bureau du procureur de la Cour suprême a repris l’enquête sur l’affaire AVE to Mecca, qui lie Juanca aux commissions d’attribution des travaux à des entreprises espagnoles. Cette affaire a été traitée par le bureau du procureur anti-corruption et il a été estimé que l’homme de Campeche pourrait avoir commis un délit de fraude fiscale et un autre de blanchiment d’argent en ayant prétendument écrémé une importante somme d’argent du Trésor espagnol.

    Au pauvre petit escaqueadoavec le connivence de tant de dinosaures politiques d’hier et d’aujourd’hui, et une bonne partie des la pressequi est connu, on lui a donné des liasses de billets de banque de pays étrangers, de belles commissions pour des barils de pétrole, quatre ou cinq yachts pour leur plaisir (vendus ensuite à perte après avoir dépensé des milliers d’euros en entretien, service et carburant), des fêtes, des safaris, des voitures de sport, des voyages, toutes sortes de luxes dont vous, chère et stupide Juancarlista de base, ne pourrez jamais profiter.

    Propagation du bourbon

    Et comme s’il s’agissait d’une plaisanterie amusante avec un clin d’œil et une tournure à ce texte, un jour après l’avoir écrit, ceci apparaît :

    Propagation du bourbon

    Juan Carlos Ier au Kazakhstan : chasse aux chèvres sauvages et cinq millions en mallette pour « un roi qui n’a rien »
    Un témoin de ce voyage en 2002 raconte à elDiario.es comment le président du pays asiatique lui a donné l’argent après deux jours de chasse dans les montagnes du Kazakhstan

    Image inoubliable de Juanca déguisé en Don King de Chabacaland pour illustrer une autre nouvelle sur ses lèche-bottes dans le monde.


    Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

    Artículos relacionados

    Nouveaux bandits

    Commission