Un magazine syrien affirme que le caricaturiste Akram Raslan est mort après avoir été torturé

 
 
Un magazine syrien affirme que le caricaturiste Akram Raslan est mort après avoir été torturé

Dessin humoristique d’Akram Raslan

La mort du caricaturiste Akram Raslan fait à nouveau l’objet de discussions, cette fois par le Cartoonists Rights Network International ( CRNI ) citant le magazine syrien Souriatna comme source, rapporte qu’Akram serait mort dans un hôpital de la prison au printemps 2013 en raison de son état de santé fragile, peut-être à la suite de tortures subies en prison.

Akram Raslan, né à Souran (Syrie) en 1978, a été arrêté le 2 octobre 2012. Depuis, seules des rumeurs circulent sur sa situation juridique, son lieu de résidence et son statut.

Il aurait été arrêté par des éléments du renseignement militaire en raison de caricatures critiques à l’égard de Bachar al-Assad publiées sur Facebook. Selon certaines sources, il aurait été accusé d’espionnage et aurait été arrêté par des agents du gouvernement de Bachar al-Assad dans les bureaux du journal Al-Fida’a dans la ville de Hama.

En octobre 2013, des rapports ont circulé dans certains médias et blogs selon lesquels Arkram avait été tué, bien que personne n’ait été en mesure de confirmer ces rapports à l’époque car ils étaient basés sur des rumeurs et il n’y avait pas de source concrète.

Reporters sans frontières affirme avoir confirmé sa mort, bien que leurs sources soient inconnues et ne fournissent aucune information au-delà de ce qui est déjà connu.

D’autres citent un témoin, dont l’identité est inconnue.

Sur le sentier

Le 13 juin 2014 CRNIla mission permanente syrienne auprès de l’ONU, par l’intermédiaire de la mission permanente syrienne auprès de l’ONU, a pris connaissance de la réponse à une demande de l’ONU sur la situation d’Akram. Il a ensuite été confirmé qu’il avait été arrêté pour avoir publié des caricatures et accusé d' »offenser le prestige de l’État » et qu’il faisait toujours l’objet d’une enquête par « l’autorité compétente ».

La situation en Syrie n’est pas la meilleure pour confirmer ce type de nouvelles.

23/09/2015 L’agence de presse ANSA cite des sources de la famille du caricaturiste pour annoncer son décès.

BEYROUTH, 23 (ANSA) – Le caricaturiste syrien Akram Arslan, arrêté il y a trois ans par les services de contrôle à Hama, a été tué sous la torture, ont rapporté des sources dans la famille de l’artiste de 41 ans.
Selon les médias syriens, des membres de la famille ont confirmé la mort d’Arslan, qui avait été arrêté en octobre 2012 pour son travail critique envers le régime et torturé dans une cellule de la Sécurité nationale à Damas.


En 2013, un compagnon de cellule du caricaturiste a affirmé – dès sa libération – qu’Arslan était mort sous la torture, mais il n’y a eu aucune confirmation à l’époque.
La même année, le Cartoonists’ Rights Network, basé à New York, a décerné à Arslan le prix réservé à l’artiste le plus « courageux ».
Sa libération a été fortement réclamée par des collègues du monde entier.
Originaire de la région de Hama, dans le centre du pays, Arslan avait étudié la littérature à l’université de Damas et travaillé pour plusieurs journaux arabes. (ANSA). Z10/MRZ


Le 2 octobre 2015, le caricaturiste Michael Cavna se demande également si Akram est toujours en vie après trois ans de captivité.

Le caricaturiste syrien Akram Raslan a été arrêté il y a 3 ans aujourd’hui. La question qui se pose maintenant : est-il encore en vie ? (Source)

Doutes

Quoi qu’il en soit, aucun autre détail sur sa mort, aucune photographie ni aucun document n’ont émergé pour étayer cette théorie, laissant certains, largement motivés par le désir qu’il reste en vie, remettre en question cette information.

En janvier 2015, des exemplaires du magazine syrien Souriatna, qui annonçait la mort d’Akram, ont été brûlésprétendument par des membres de Ahrar al-Shampour avoir soutenu les caricaturistes de Charlie Hebdo dans ses pages, en se déclarant « Je Suis Charlie ».

Galerie de vignettes par Akram Raslan dans Cartoon Movement.

Quelques caricatures de Raslan sur une page du magazine Souriatna basé à Damas.

Revista siria afirma que el dibujante Akram Raslan murió tras ser torturado

Related : Plus de 100 cas dans différents pays.

humor-apuros

Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados

Este blog se aloja en LucusHost

LucusHost, el mejor hosting

Grandes personan que patrocinan.

Patreon

Recibe contenido extra y adelantos desde sólo un dolarcito al mes como ya hacen estos amables lectores:

César D. Rodas - Jorge Zamuz - David Jubete Rafa Morata - Sasha Pardo - Ángel Mentor - Jorge Ariño - Vlad SabouPedro - Álvaro RGV - Araq