Le caricaturiste sud-africain « Zapiro » pris pour cible par les jumeaux de Thulsie

 
  • ES
  • PT
  • DE
  • EN
  • Le caricaturiste sud-africain "Zapiro" pris pour cible par les jumeaux de Thulsie

    Jonathan Shapiro « Zapiro » dans son studio. Photo : Zapiro

    Le 9 juillet 2016, la police sud-africaine a arrêté quatre terroristes présumés qui planifiaient des attaques contre des ambassades, d’autres institutions juives et des particuliers à Pretoria, dans le cadre d’un plan présumé visant à rejoindre le groupe terroriste autoproclamé « État islamique » (EI).

    Les détenus, qui ont tenté de se rendre en Syrie en 2015, étaient considérés par la police sud-africaine comme des membres d’une cellule terroriste présumée dans le pays.

    Parmi eux se trouvaient les jumeaux sud-africains Brandon-Lee et Tony-Lee Thulsieles jumeaux sud-africains de 23 ans ont maintenant été inculpés au tribunal pour avoir planifié des attaques antisémites, et leur liste de cibles a été dévoilée.

    Les suspects avaient l’intention de cibler la King High School David à Linksfield, Johannesburg, les ambassades britannique, américaine et russe à Pretoria, des mosquées chiites et une entreprise d’armement.

    Parmi les personnes visées par les jumeaux Thulsie figuraient l’investisseur Roy Topol, le député J-B Prouhet, secrétaire de la mission française en Afrique du Sud, et le célèbre dessinateur juif Jonathan Shapiro « Zapiro », qu’ils prévoyaient de tuer« pour avoir dessiné des caricatures sur le messager d’Allah« .

    Jonathan Shapiro

    Zapiro WebTwitter- Facebook

    Zapiro est né en 1958 au Cap où il a étudié l’architecture mais a rapidement « dérivé » vers le graphisme et l’humour graphique.

    À la fin des années 1980, il a étudié à la School of Visual Arts de New York aux côtés de dessinateurs célèbres tels que Art Spiegelman, Will Eisner et Harvey Kurtzman.

    Zapiro a publié 21 livres et a reçu plusieurs prix et nominations tant en Afrique du Sud qu’ailleurs en Europe.

    Le prophète sur le canapé

    En mai 2010, des groupes musulmans ont tenté d’empêcher la publication d’une caricature de Zapiro dans l’hebdomadaire sud-africain Mail&Guardian, dans laquelle il dessinait le prophète Mahomet.

    Le caricaturiste sud-africain "Zapiro" pris pour cible par les jumeaux de Thulsie

    TR : « D’autres prophètes ont des adeptes qui ont le sens de l’humour ». Dessin animé Zapiro

    L’image, datée du 20 mai 2016, représentait Mahomet sur le divan d’un psychiatre, se plaignant du manque de sens de l’humour de ses adeptes.

    Le South African Ulema Body a déposé une demande urgente auprès de la Haute Cour de Johannesburg pour suspendre la publication au motif que l’image pourrait provoquer des violences dans le pays à l’approche de la Coupe du monde. Leur demande n’a pas abouti.

    La caricature faisait partie d’une campagne internationale de caricaturistes appelée« Draw Mohammed Day« , lancée par Molly Norris, après que les créateurs de la série de dessins animés South Park aient reçu des menaces de mort pour avoir inclus une caricature de Mahomet déguisé en ours dans l’un de leurs épisodes.

    Molly Norris a reçu des menaces, a avoué avoir eu peur et a fini par s’excuser d’avoir organisé la campagne.

    Zapiro et la justice

    Toujours en 2010, une autre caricature lui causera quelques problèmes.

    Le caricaturiste sud-africain "Zapiro" pris pour cible par les jumeaux de Thulsie

    Caricature de Zapiro (2008) pour laquelle le président de l’Afrique du Sud a poursuivi le Sunday Times

    Le président sud-africain Jacob Zuma a poursuivi un groupe de médias pour une caricature de 2008 le représentant comme le violeur dans une scène de viol collectif dans laquelle « Justice » apparaît comme la personne violée.

    Cette caricature de Zapiro allait devenir l’une des caricatures les plus plagiées sur Internet.

    Zuma réclamait quatre millions de rands (environ 446 000 euros) pour diffamation au média, ainsi qu’un million de rands à un ancien rédacteur en chef et au caricaturiste, selon Eric van der Berg, avocat du journal impliqué, le Sunday Times.

    Je ne sais pas si cette action en justice a abouti, bien que tout semble indiquer qu’elle n’a pas abouti.

    Zapiro n’a pas cessé d’agacer Jacob Zuma. En juillet 2012, il a de nouveau provoqué la colère en dessinant Zuma comme un grand pénis dans une caricature publiée dans le journal Mail & Guardian.

    Le caricaturiste sud-africain "Zapiro" pris pour cible par les jumeaux de Thulsie

    Relié :

    humor-apuros

    Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

    Artículos relacionados