La Malaisie, pas de pays pour les blagues

 

La Malaisie, pas de pays pour les blagues

Le caricaturiste Zulkiflee Anwar Alhaque, connu sous le nom de « Zulkiflee Anwar Alhaque« , continue de subir la répression du gouvernement malaisien Zunar » est toujours confronté à la répression du gouvernement malaisien. Les autorités ne sont pas amusées par ses caricatures, et il est décidés à l’emprisonner pour eux.

Le caricaturiste a une fois de plus été cité sous enquête pour cette caricature publiée le 23 janvier sur ses comptes de médias sociaux.

L’image critiquait la décision du chef de l’État de Kedah d’annuler le Thaipusam de cette année, un festival religieux hindou, Muhammad Sanusi Md Nord’annuler la célébration de cette année du Thaipusam, un festival religieux hindou habituellement célébré par la communauté tamoule le 28 janvier.

La caricature représente le souverain en train d’abattre un couteau de boucher (avec les mots « No Thaipusam ») sur une table autour de laquelle étaient assis des représentants des différents groupes ethniques de Malaisie.

Un texte au-dessus d’eux indique :« Le peuple de Kedah vivait en paix jusqu’à sa venue« .

Ils ont l’intention de le juger en vertu de la section 505c du code pénal et de la loi multimédia 233. Il doit à nouveau comparaître au siège de la police du district de l’État de Kedah (IPD) le 2 mai à 11 heures.

La procédure judiciaire contre Zunar a été initiée par le président de l’aile jeunesse du Parti islamique malaisien. La procédure de diffamation contre le caricaturiste a été engagée dans le but, dit avoir La procédure de diffamation contre le caricaturiste a été engagée dans le but de« donner une leçon à tous ceux qui pensent que tout peut être arbitrairement politisé« .

Il est déjà difficile de suivre le les éternelles errances juridiques zunar est impliqué depuis sept ans et il n’y a pas de fin en vue. Zunar est toujours poursuivi pour sédition, même si le gouvernement a changé.

Le cas surréaliste de Fahmi Reza

La police malaisienne a également arrêté le caricaturiste cette semaine et il a passé une journée en détention Fahmi Reza et a passé une journée en détention pour sédition pour avoir prétendument insulté la reine en utilisant… une playlist Spotify.

Selon la déclaration de la police, le graphiste avait créé une playlist Spotify avec des chansons contenant le mot « jalousie » avec une photo de la reine Tunku Azizah Aminah Maimunah Iskandariah (Remarquez, le nom de cette femme est encore plus long, beaucoup plus).

La Malaisie, pas de pays pour les blagues

Couverture de la playlist de l’artiste malaisien Fahmi Reza qui a été jugée comme une insulte à la reine du pays.

J’ai trouvé cette affaire difficile à comprendre car absurde, l’origine de cette histoire est censée être un commentaire fait sur le compte Instagram de la reine en réponse à un follower demandant si les cuisiniers du palais étaient tous vaccinés.

Selon les médias locaux, le compte Instagram de la reine a répondu en demandant si le follower était jaloux. Cela a provoqué une certaine agitation sur les médias sociaux. Le compte Instagram a été brièvement désactivé et le temps qu’il soit rétabli, les commentaires avaient disparu.

Fahmi Reza était déjà aux portes de laprison en 2018 lorsqu’il a été accusé de sédition pour une caricature de l’ancien Premier ministre Najib Razak. Lisez cette histoire ici.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad