La liberté selon les antivaccinationistes

 
La libertad según los antivacunas

La liberté selon les antivaccinationistes. Caricature du 08/01/2022 en CTXT.

Ce sont deux des sujets les plus importants de la semaine dernière, l’un a suscité plusieurs discussions et l’autre beaucoup de rires, même si, pour être juste, les deux ont provoqué des centaines de blagues.

La démarche de Novak Djokovic, qui ya la lio en juin 2020, pour ne pas avoir voulu dire s’il est vacciné et s’est retrouvé à moitié bloqué en Australie, a provoqué l’un des différents mélange des différents négationnistes, négationnistes, de droite ont même accusé antivaccins ont même porté des accusations contre leur adoré Rafa Nadal

Même une personne de Vox, comme Isidoro Sevilla, le responsable national de la communication interne du parti, a déclaré que le tennisman est un« héros des temps modernes » et un« symbole de la lutte pour la vraie liberté sur toute la planète« .

La liberté selon les antivaccinationistes

Le père du joueur de tennis dit que son fils, le Jésulín de Serbie, est le « leader du monde libre » et qu’il n’est guère moins que Spartacus ou Jésus-Christ. Pour rendre les choses un peu plus compliquées, les avocats du joueur de tennis ils disent qui a été testé positif le 16 décembre et a assisté à deux événements publics, sans masque et en sachant qu’il était porteur du SRAS-CoV-2.

D’un autre côté, il y a ceux qui ont dit que si Djokovic était arrivé en Australie sur un bateau, il aurait été bien mieux loti, comme ce créateur et diffuseur bien connu de mensonges et de conneries en tout genre

La liberté selon les antivaccinationistes

Ces ignorants, qui en profitent également pour ressortir leur racisme et leur xénophobie à la moindre occasion, ne savent pas que l’Australie a l’une des politiques d’immigration les plus mauvaises et les plus racistes.

L’Australie n’a pas un Guantanamo, elle en a deux. L’un sur l’île de Nauru dans le Pacifique central, à 4 000 km de là, et l’autre sur l’île de Manus en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à 3 000 km de Melbourne.

Ces  » Australien  » Guantánamos sont connus pour les rapports de meurtres, de suicides, de grèves de la faim, de mauvais traitements et d’agressions sexuelles sur des personnes « sous la protection » du gouvernement australien.

Le gouvernement australien les appelle cyniquement « demandeurs d’asile »centres de détention pour demandeurs d’asile » et, comme elle l’a déjà assuré, ils ne seront en aucun cas autorisés à s’installer en Australie. Les « demandeurs d’asile » sont donc une blague.
Ils sont enfermés dans des conditions merdiques sans connaître de date pour quoi que ce soit et ils sont entassés pendant des mois ou des années. Et ils y restent indéfiniment


L’autre côté des rires venait de « l’ours ivre » et d’autres personnages de la parade des Trois Rois à Cadix. Comme on dit, restez avec ceux qui vous font rire. Si possible de manière saine.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados