Politique frontalière

 
  • ES
  • JA
  • RU
  • CN
  • PT
  • DE
  • EN
  • Politique frontalière

    Politique frontalière. Vignette du 26/06/2022 dans CTXT

    Le vendredi 24 juin, au moins 23 personnes ont laissé leur vie à la clôture de Melilla, bien que certaines ONG affirment qu’il pourrait y en avoir plus de 30, mais on ne sait rien de leur identité, de ce dont elles sont mortes ou de la façon dont elles sont mortes. Rien. La chair n’a aucune importance.

    Un autre massacre qui restera impunie et n’occupera pas une seule ligne dans les livres d’histoire. Une autre nouvelle qui a expiré hier.

    Les images de la police marocaine traversant le territoire espagnol pour expulser « en caliente » (lire « dans le feu de l’action ») côte à côte avec la police espagnole nous parlent d’une opération coordonnée.

    Du côté marocain, les corps des migrants, dont certains sont déjà blessés, sont entassés sur le sol et reçoivent des coups de pied et des coups de poing. Cette image ne deviendra pas non plus une photo historique.

    La réaction du Premier ministre à cette barbarie est inacceptable

    Quelle bande de pays de merde, dont l’intégrité territoriale et la souveraineté sont menacées par une poignée de personnes désarmées et affamées.

    Selon Pedro, la solution est déjà là, puisque c’est la faute des mafias (il n’y a pas si longtemps, c’était la faute du gouvernement marocain qui détournait le regard, mais plus maintenant) pour que leurs victimes meurent dans le hachoir, poussées par des gardes militarisés programmés pour défendre jusqu’à la mort quatre poteaux attachés avec du fil de fer

    Meurtre et torture sous les applaudissements. C’est la nouvelle approche, dénuée de toute humanité, qu’on veut nous vendre comme étant progressiste.

    Maintenant, ils ne sont pas pressés d’organiser une enquête parce que cela ne rapporte pas de votes.

    Et il est question de « division » au sein du gouvernement. Le énième chapitre du théâtre infâme des signataires de l’accord de coalition progressiste. Des gouvernants qui se ridiculisent jour après jour, en faisant semblant de nous faire croire qu’ils sont encore l’opposition alors qu’ils multiplient leurs avanies, qui sont déjà plus grandes que la taille d’un trou noir.

    Relié :

    Melilla : « un massacre bien résolu »


    Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

    Artículos relacionados

    ¿Algo que decir?