Attaques policières contre des journalistes

 
 
Attaques policières contre des journalistes

Agressions policières contre des journalistes.

Caricature du 10/04/2021 dans CTXT

Lorsque nous voyons des images de la police frappant un journaliste en Turquie, au Myanmar ou ailleurs, nous associons immédiatement qu’un gouvernement tyrannique utilise la répression pour empêcher la liberté de la presse. Plus en Espagne. Ici, les journalistes sont tenus de porter un gilet blanc et une sucette avec une lumière rouge tournante sur leur tête pour que les pauvres policiers, aveuglés par la violence, ne soient pas « confus » et les mettent dans le bain deux bons coups. Mais même vous pouvez faire bien pire si vous n’êtes pas de la presse.

Et le fait est que les journalistes, surtout les journalistes graphiques, sont toujours dans les pattes dérangeantils sont toujours là, au milieu, « ne faisant ressortir que le laid », comme le répètent les groupes d’extrême droite, qui ne sont pas rares, dans leurs principaux forums policiers.

Ils donnent des coups de bâton ainsi que des poussées et des bousculades ou le gazage. Ou tous en même temps. Il ne leur manque plus qu’un taser. Tant de formes de violence policière gratuite se sont normalisées que nous avons atteint le point de non-retour, où le système judiciaire laisse les journalistes impunis, alors qu’ils ont été commis en toute impunité agressions même si l’on considère qu’ils ont été prouvésVous pouvez lire ici l’une de ces histoires.

Attaques policières contre des journalistes

Mais je ne vais pas venir et vous dire rien de nouveauou tout ce que vous ne pouvez pas vérifier ou que vous n’avez pas vu par vous-mêmes. Le site règle du bâillon a fini de mettre l’ingrédient manquant à la recette parfaite qui justifie les embardées de la procédure.

Vous pouvez lire des blagues récits par zones et par dates. Même si vous êtes très intéressé par le sujet, vous pouvez trouver les témoignages de la bouche des journalistes agressés dûment documentés avec les vidéos et les photos des agressions. Ce n’est qu’un trou de plus par lequel fuit notre indiscutable démocratie.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados