"Bluff", la mort d'un caricaturiste

 
"Bluff", la mort d'un caricaturiste

Hier, un nouveau livre sur Carlos Gómez Carrera, "Bluff", a été présenté à l'hôtel de ville de Valence. carlos Gómez Carrera (1903-1940), l'un des plus importants caricaturistes de la période républicaine espagnole, a été fusillé par le régime franquiste dans la prison Modelo de Valence à la fin de la guerre civile espagnole pour ses caricatures de Franco et ses dessins contre le fascisme.

D'autres personnes ont été tuées ce jour-là, dont Vicente Miguel Carceller, un éditeur engagé en faveur de la liberté qui, avec son hebdomadaire "La Traca", s'est rapproché du peuple et a pris le pouls du pouvoir de 1909 à 1939, atteignant un tirage d'un demi-million d'exemplaires par semaine.

En septembre 2021 sortira le documentaire"Carceller, el hombre que murió dos veces"(Carceller, l'homme qui mourut deux fois), qui raconte comment le régime franquiste a doublement réduit au silence le caricaturiste et son éditeur, d'abord par le peloton d'exécution, puis par la censure franquiste.

Listado de ejecutados por el régimen franquista asesino


Source de l'image : interview dans El Económico, août 2018. Lamber : "Les geôliers franquistes célébraient les succès militaires nazis par des beuveries et de l'ivrognerie"

Il s'agit d'un voyage de 132 pages à travers la vie de l'illustrateur et d'une sélection de ce que Parra a considéré comme ses meilleures vignettes publiées par El Nadir, qui comprend des interviews, des couvertures de différentes revues, principalement l'hebdomadaire La Traca, ainsi que des illustrations et des blagues d'autres auteurs.

L'auteur met à jour des indices et des données jusqu'alors inconnus sur la farce judiciaire à laquelle le dessinateur a été soumis, non seulement pour ses caricatures antifascistes, mais aussi, une fois arrêté, pour des caricatures prétendument subversives réalisées en prison ; une accusation qui s'est avérée décisive pour sa condamnation à mort sur le mur.

Source de l'image : Editorial El Nadir

René Parra (Valence, 1989) est traducteur, éditeur et professeur de géographie, d'histoire et d'histoire de l'art. Il a enseigné à l'école d'art et de design d'Orihuela. Éditeur de El Nadir, il s'est spécialisé dans l'histoire de l'illustration, ainsi que dans l'humour narratif et graphique, et a écrit plusieurs articles et anthologies critiques sur le sujet. Pour ce travail, il a reçu plusieurs prix, dont, en 2020, le prix de la Foire de la bande dessinée de Valence pour la plus grande contribution au patrimoine.

Dessin de bluff attaqué par un chat. Photographie avec l'ajout d'un de ses personnages. Quatrième de couverture du livre / El Nadir

Ce n'est pas la première publication à étudier la vie, l'œuvre et l'assassinat de Bluff pour tenter de sauver la mémoire de cet artiste que le régime franquiste a voulu effacer et dont il a éliminé toute trace. En 2018, le dessinateur et vulgarisateur Lamberto Ortiz a présenté son livre Redécouvrir Bluff, le caricaturiste qui a défié le fascisme (1903-1940) dans lequel il rappelle que Bluff a laissé une valise avec ses dessins, qui n'est jamais parvenue à sa mère, qui n'a reçu qu'une cravate, une ceinture, une chemise et quelques dessins mineurs.

Il y a tout juste un an, à la même époque, la ville de Valence annonçait qu' une de ses rues porterait le nom de cet illustrateur et dessinateur (peu connu et reconnu) car il s'agissait d'une "dette historique de notre ville envers cet illustrateur, mais aussi d'une manière de réclamer et de valoriser la liberté d'expression et la démocratie".


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

Artículos relacionados

Este blog se aloja en LucusHost

LucusHost, el mejor hosting