Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures

 
 
Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures
Une des caricatures sur le « nouveau » site web de Bolsonaro

Jair Bolsonaro a perdu la dominante bolsonaro.com.br qu’il utilise depuis au moins 2002 pour promouvoir les activités de sa famille et celles de son gouvernement.

Il semble que les responsables du site Web aient oublié de renouveler le domaine et lorsque celui-ci s’est libéré, quelqu’un l’a repris

Maintenant, le site est rempli de caricatures et de dessins animés. Une caricature de Jair Bolsonaro en Hitler entouré de vaches avec la légende « Menace pour le Brésil » accueille le visiteur.

La campagne du président envisage de déposer un recours devant les tribunaux pour récupérer le domaine.

Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures

Capture de la page principale 01/10/2022

Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures
Une des diverses illustrations qui ornent désormais l’ancien site web de Bolsonaro.

Les données de nic.br ne montre pas les données d’enregistrement de domaine avant 2017, cependant, selon les copies de Archive.org. sont préservés captures d’écran de la campagne 2002.

Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures
Voici à quoi ressemblait la page d’accueil de Bolsonaro en avril 2021

Maintenant, en bas de la page apparaît la légende « Ce site n’est pas administré et n’appartient pas à la famille Bolsonaro » et dans sa description on peut lire au-dessus d’un compte à rebours : « ce site est une galerie d’art numérique et une compilation journalistique liée à la famille Bolsonaro ».

Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures

Sous la page bolsonaro.com.br/ameaca/ qui recueille (copie dans les archives) toutes ces images, des liens vers des articles de presse et des opinions critiques envers son gouvernement, ce texte apparaît :

« Bientôt, nous pourrons célébrer la fin de cette terrible présidence, mais ne nous leurrons pas
: le bolonarisme persistera.
La bataille contre le néo-fascisme doit se poursuivre.
Nous résisterons et nous gagnerons.


Bolsonaro et les caricatures

Dans le sillage de cette action, je rappelle que ce n’est pas la première fois que Jair Bolsonaro reçoit un barrage de caricatures

En avril 2020, un grand nombre de caricaturistes brésiliens, et d’autres pays, ont pris la défense de leur collègue Renato Aroeiratras, menacé par le gouvernement de Bolsonaro. Et ils l’ont fait en publiant des centaines de caricatures.

Bolsonaro perd son domaine web et se remplit de caricatures

Le gouvernement brésilien a menacé de poursuivre en justice le caricaturiste Renato Aroeira pour cette caricature, et aussi le journaliste vétéran Ricardo Noblat pour l’avoir partagé sur son blog dans le magazine « Veja »

Le gouvernement de l’ultra-droite Jair Bolsonaro a demandé une enquête et a utilisé pour cela une loi de la dictature, l’article 26 de la loi de sécurité nationale, approuvée en 1983 à l’époque de Joao Figueiredo, le dernier dictateur du Brésil.

Voici le lien vers cette histoire et la galerie avec quelques-uns des nombreux dessins animés qui ont été réalisés et publiés à l’époque.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados

Laisser un commentaire