La Voie lactée abriterait 4 civilisations hostiles prêtes à nous détruire

 
  • ES
  • JA
  • RU
  • CN
  • PT
  • DE
  • EN
  • La Voie lactée abriterait 4 civilisations hostiles prêtes à nous détruire
    Tontolar à Faro de Vigo, mais il est publié de la même manière dans beaucoup de médias

    Cette que a couru beaucoup hier, ainsi qu’un tontolar, est un mensonge.

    Les conditionnels peuvent prendre n’importe quel type de conneries. Chaque fois que vous lisez un verbe au conditionnel accompagnant une déclaration extraordinaire dans un titre, vous pouvez être sûr qu’on essaie de vous faire avaler des conneries.

    Vous pouvez remettre votre pistolet laser dans la salle de stockage. Il n’y aura pas quatre vagues d’attaquants venant d’au-delà de Raticulin et ayant l’intention de nous détruire

    Bien qu’ils citent une étude, celle-ci s’avère soudainement être une « expérience mentale ». Sur ce texte celle à laquelle ils font allusion ne dit absolument rien de ce qui est suggéré dans le titre

    En outre, l’auteur conclut que le nombre estimé de civilisations potentiellement hostiles capables de nous massacrer est de 0,22%. C’est-à-dire moins d’un. Ce qui n’est pas le cas. Même pas la moitié. Rien. Et la probabilité qu’ils viennent nous arracher les tripes est encore plus faible

    « La limite supérieure de l’écart-type donne une probabilité d’invasion de 0,028 % ».

    Même si, à la réflexion, cela n’a pas la moindre importance, car toutes ces prétendues données sont inventées sur la base que sept fois un cul font vingt-huit.

    Ils parlent également de tout cela dans l’épisode 370 du podcast Pause café : Signal et Bruit à partir des minutes 30 et 52. L’audio se trouve en bas.

    Alors, d’où vient ce supposé chiffre rond de quatre civilisations (qui, lu de cette façon, pourrait suggérer qu’il s’agit des quatre provinces raticuliennes déjà situées sur la carte interstellaire) ? Eh bien, apparemment d’une interview dans laquelle la même personne qui écrit ces dentelles de fuseaux numérologiques fait une autre pirouette mathématique.

    Bref, une absurdité de la taille d’un piano galactique où un astronome fusionne cabales et associations sur un coup de tête sans aucune base scientifique dans le plus pur style de la numérologie maguffa.

    Mais les médias se fichent de tout cela, ils viennent ici pour faire de l’argent.

    La meilleure chose à faire est de placer l’image traditionnelle de l’OVNI en forme de saucisse résultant de deux assiettes à soupe qui survole la grande ville. Vous savez, vous peignez un paysage apocalyptique et/ou dystopique tiré des films et tout ce que vous avez à faire est de vous asseoir et d’attendre les clics et les mentions de pacotille de la part des croyants et des consommateurs de mystères et des traditionnelles blagues sur la fin du monde.

    Il est commenté en 30′ et 52′


    Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

    Artículos relacionados