La direction d’Elon Musk

 
 
La direction d'Elon Musk
La direction d’Elon Musk. Caricature du 05/11/2022 en CTXT.

N’en doutez pas. Au moment où ce texte est écrit, Elon Musk est en train de réfléchir à une idée absolument absurde. C’est-à-dire, s’il n’en a pas déjà trouvé trois ou quatre d’un coup, car en l’absence de masse grise, et en l’absence de plan, une bonne chose est une bagarre.

À peine trois jours après avoir supprimé plus ou moins la moitié des effectifs, l’inventeur du métro, voir d’un train qui circule dans un tunnel, un tube dans son cas, et maintenant des forums, a découvert qu’il a besoin de certains d’entre eux pour faire fonctionner l’entreprise ou pour mettre en œuvre certains changements ou améliorations (ce qui n’est pas toujours la même chose) et leur demande de revenir. Au fait, il semble que dans le métavers, ils vont faire la même chose dans quelques jours

Il s’avère que maintenant il ne trouve rien de mieux que de dire que certains des licenciements ont été communiqués « par erreur ». Et nous pourrions gober son histoire car Elon Musk en sait plus que quiconque sur les erreurs, puisqu’il fonde son manque de stratégie sur celles-ci.

Et c’est mignon et drôle de lire des cryptolais, des cayetanos, des libéraux autoproclamés (dont la signification en Espagne n’a rien ou presque à voir avec les libertés) et d’autres êtres qui dorment avec leur casquette en applaudissant Melon pour la purge tout en lui demandant la liberté d’expression comme l’esclave qui demande à la masse de Reynolds de desserrer ses chaînes.

Au milieu de toutes ces absurdités, nul autre que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU apparaît en personne pour implorer le garçon milliardaire de ne pas chier sur la liberté d’expression. S’il vous plaît, soyez indulgent envers les civils. Un autre passage Black Mirror-esque pour cette bande dessinée.

Plus d’un est déjà convaincu que tout ceci n’est rien d’autre que l’avant-dernier caprice du riche, du crétin, du quasi-riche qui pense que demain il pourra aller s’acheter la présidence du pays de l’ occasion pour se vanter que la raison vient avec les millions.

Ce n’est pas pour rien qu’il s’est déjà précipité pour demander à ce qu’il considère comme des « électeurs indépendants » de voter républicain. Tous ceux qui se situent en dehors du spectre équivalent au traditionnel et faux « ni gauche ni droite » sont des« militants« , un subterfuge qu’il utilise pour le moment jusqu’à ce qu’il doive tirer les fameux « ogres communistes ». Vous le savez. Activiste : mauvais, lobbyiste de son propre chef : bon. Voici les leçons politiques d’Elon Musk pour les kludges.

Et au milieu de toutes ces conneries, il continue à parler de sa première idée de star. Vendre un autocollant à 8 dollars pour donner à ses fiers payeurs les privilèges que méritent les citoyens honorés du tout nouvel État Musk, qui est selon lui la capitale de l’internet et le laboratoire où tous les droits connus seront réformés et où d’autres encore à connaître verront le jour.

TR : « Si vous ne payez pas les 8 dollars, vos tweets seront supprimés par un algorithme. Je n’invente pas cette merde, il l’a dit hier dans une salle d’investisseurs et a prétendu que cela résoudrait les discours de haine.« Vous devrez scroller loin pour voir des utilisateurs non vérifiés. » »

Comme il était facile d’énoncer l’évidence et l’auto-évidence : Tuiter est une entreprise et je suis venu ici pour en retirer une partie de l’argent afin de récupérer une partie des gros sous et pour que les investisseurs en aient pour leur argent.

Mais c’était vraiment cool de s’ériger en super-héros qui se bat et se sacrifie pour les droits civils et qui mettra fin à la faim dans le monde, établira la justice sociale par la loi et coupera le ruban de la paix mondiale.

Vous savez, tous ces trucs sur les millionnaires fous et poseurs qui n’ont jamais personne autour d’eux avec un seau de réalité fraîche à portée de main.


Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad
Artículos relacionados

Laisser un commentaire