La police égyptienne arrête le caricaturiste Ashraf Hamdi pour « utilisation abusive des médias sociaux et diffusion de fausses nouvelles »

 
  • ES
  • EN
  • La police égyptienne arrête le caricaturiste Ashraf Hamdi pour "utilisation abusive des médias sociaux et diffusion de fausses nouvelles"

    « Je suis en train d’être arrêté ».

    Avec ce court message sur son compte Facebook, le caricaturiste égyptien Ashraf Hamdi a annoncé son arrestation le 24 janvier, peu après avoir publié une vidéo en hommage au soulèvement de 2011, à l’occasion du dixième anniversaire des premières manifestations de masse qui ont renversé Hosni Moubarak.

    La police égyptienne arrête le caricaturiste Ashraf Hamdi pour "utilisation abusive des médias sociaux et diffusion de fausses nouvelles"

    La vidéo postée par Hamdi était une courte animation dédiée aux « héros » de la rue Mohamed Mahmoud dans le centre-ville du Caire, où des dizaines de manifestants ont été tués lors d’affrontements avec les forces de sécurité en novembre 2011.

    Dans la vidéo, Hamdi montre un manifestant au milieu de deux fourgons de police en train de dire : « Je suis la voix au milieu du silence du monde entier, qui s’est dressée contre l’injustice, la corruption et l’oppression. Je suis celui qui a souri quand il a été abattu et que mon sang s’est répandu sur l’asphalte ».

    Le court-métrage, qui a maintenant disparu de l’internet, se terminait par le mot arabe « mikamileen », signifiant à poursuivre.

    La police égyptienne arrête le caricaturiste Ashraf Hamdi pour "utilisation abusive des médias sociaux et diffusion de fausses nouvelles"

    Réactions

    Un certain nombre d’organisations de défense des droits de l’homme et des droits de la personne ont condamné la condamnation de Hamdi de la presse ont condamné la détention de Hamdi et demandé sa libération immédiate, des centaines de personnes ont partagé la vidéo tout en s’interrogeant sur l’endroit où se trouve le caricaturiste.

    Selon Al Jazeeradeux sources de sécurité ont confirmé à l’agence de presse Reuters que les autorités avaient arrêté Hamdi, qui dirige une chaîne YouTube appelée Égyptequi compte plus de 3 millions d’abonnés. Les sources ont déclaré que le caricaturiste a été emmené de son domicile tôt le matin pour faire l’objet d’une enquête sur les accusations de « mauvaise utilisation des médias sociaux et de diffusion de fausses nouvelles ».

    La police égyptienne arrête le caricaturiste Ashraf Hamdi pour "utilisation abusive des médias sociaux et diffusion de fausses nouvelles"

    L’humour en difficulté, un recueil de cas (III)
    Des cas de caricaturistes qui ont eu des problèmes d’une certaine importance à cause de leurs caricatures ou illustrations satiriques. Il y a aussi quelques histoires d’autres personnes qui, sans être des dessinateurs, ont eu des ennuis pour les avoir partagées.


    Suscríbete por email para recibir las viñetas y los artículos completos y sin publicidad

    Artículos relacionados